Catégories
théâtre Chochotte

Pétage de plomb d’une danseuse au Chochotte (Août 2010)

Post de plainte (7 Septembre 2010) écrit par Marco79 victime de cette fameuse Catharsis.

« Chère Anaïs,
je tiens d’abord à vous manifester toute mon estime et toute mon admiration que j’avais pour votre établissement, dans laquelle je revenais toujours et qui était proprement unique au monde. J’aurai continué à l’apprécier tranquillement s’il ne m’était arrivé il y a peu une mésaventure que je dois rendre publique à votre connaissance ainsi qu’aux habitué du lieu, et ce pourquoi pas sur le forum que vous lisez surement de temps à autre…
C’était mardi 31 aout, le soir. J’avais encore en tête des moments très érotiques de visites précédentes avec notamment vous-même, Elina, Shérine, Louna, Natacha… et je trouvais justement avec plaisir que le chochotte était sur une pente ascendante…
Ce soir là donc, j’ai été entraîné sur la scène par Miel armée d’un masque de diable : je me suis dis « chouette, un peu de participation au spectacle, et avec Miel en plus! » (j’ai toujours gardé un bon souvenir des quelques invitations sur scène que j’ai pu vivre dans divers clubs…), elle a commencé à me déshabiller et à manier son fouet, puis elle attache mes mains au poteau, jusque-là, rien d’extraordinaire… Puis d’un coup, elle a commencé à jouer de ses griffes… Sur le moment, je me suis dit : « oh, ca va un peu loin, là », mais j’ai tenu le spectacle, griffe après griffe, en cherchant de plus en plus à esquiver, moins par plaisir (dès la première griffe, plaisir = nul), que par défi, honneur, sens du spectacle, inconscience de la douleur effacée par l’adrénaline (stupide!), refus de croire que ce qui m’arrivait eut pu être possible… La fin est arrivée, et Miel avant de monter : « vous étiez avec Miel, et si ca ne vous a pas plu, c’est égal »…
De retour sur le banc ayant au passage été aussi étranglé avec ma ceinture, j’étais la peau en feu, je me trouvais interloqué, choqué, ne sachant pas quoi penser, ne comprenant pas ce qui m’était arrivé… Les autres spectateurs étaient perplexes et plutôt dégoûtés du spectacle. l’un d’eux : « vous avez commandé le show? » Moi « Dieu merci non! Ça a dépassé les limites, je n’ai jamais vu ca! ». Et le spectateur : « Miel avait apparemment un compte à régler avec la gente masculine, il semble que vous lui avez servi de souffre douleur »…
Le soir devant la glace, j’ai découvert mon torse et mon dos lacérés, mon maillot de corps rouge du sang des blessures encore ouvertes, sans compter l’enflement de mon cou suite à l’étranglement… je ne me rendais compte qu’après coup du degré de violence sadique jusqu’au sang, dont j’avais été victime… Devant la glace, devant ces blessures dont je n’avais pas mesuré la profondeur sur le moment, je me suis alors dit « mais quel con! Comment as-tu pu laisser faire ca?! Pourquoi n’as-tu pas dit « stop », arrêté le show dès la première griffure, quitté le spectacle sur le champ?… » (réaction normale « saine et intelligente » qui aurait du s’imposer de ma part). Mais on ne m’y reprendra pas… Cette expérience m’a fait passer l’envie de retourner au chochotte pour un temps, et il y en a en tout cas une que j’éviterai à l’avenir…
Ont suivi 3 nuits d’insomnie avec le dos en feu, 5 jours de cache-cache avec ma femme à qui je voulais taire la mésaventure… Mais une tendre caresse de sa part dans mon dos le 6ième jour est tout de suite arrivée sur les croutes de mes blessures et j’ai du raconter et partager ma gêne avec elle, qui m’a demandé de faire un test HIV sur le champ vu le contact des ongles de la sadique sur mon sang.
Une question pour terminer, reine Anaïs : « de tels comportements sadiques, de la part d’une Miel tout aussi belle soit-elle, ont-ils bien leur place dans votre cave magique? Le temps que vous méditiez cette question, je vais me faire plus rare chez vous et peut-être aller voir si j’y suis chez votre amie Cindy de l’autre coté de la Seine »…
Un peu de jeu et d’exhibition, ca va, du sadomaso de la sorte, c’est pas mon truc, mais pas mon truc du tout…
(…)
Je me relis et me dis : non ce n’est pas possible un truc pareil ?!… et bien si…

NB pour les archives du forum : 8 mois + tard, Miel se sera excusée de la façon la plus belle qui soit… et j’aurai complétement pardonné son emportement… Il est heureux de voir comment avec le temps, le pardon et la sympathie peuvent toujours prendre le dessus sur la violence et le ressentiment… Les échanges qui suivent sur le sujet sont donc à lire ou relire avec suffisamment de recul…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s