Catégories
Danseuse Chochotte Journées Chochotte théâtre Chochotte

Journées Chochotte – Aout 2013

Ce qui fait une après-midi réussi c’est évidemment les danseuses, leur beauté, la qualité des spectacles, l’érotisme, le contact avec les belles, mais aussi de façon plus générale l’ambiance qu’il peut y avoir en général. Là, cet aprem ça a été vraiment génial, tant au niveau de la scène que dans la connivence et l’enthousiasme du public dans les rangs.

Ange. Toujours aussi rigolote et sympathique. En plus avec un petit corps de rêve, ce qui n’arrange rien pour me calmer surtout quand elle se ballade à quatre pattes sur le tapis… Très bons passages sur plusieurs chansons de Sade http://www.youtube.com/watch?v=C8QJmI_V3j4. De plus en plus proche du public, notamment dans ses numéros avec Kenny, lors d’un James Bond hilarant puis vraiment chaud, où les deux semblent vraiment prendre du plaisir ensemble à se lécher dans les rangs des spec-tateurs.

Kenny. Comme me l’a fait noter mon voisin, c’est incroyable les progrès réalisés en danse entre ses débuts assez récents et maintenant. De plus un très bon contact coquin-complice avec le public. Jamiroquai lui va très bien http://www.youtube.com/watch?v=jhS5TXl3sMA. Ah les belles africaines…

Kalina. Toujours aussi jolie femme irradiante de soleil méditerranéen avec son sourire engageant, ses longs cheveux noirs, sa magnifique chute de reins et sa croupe accueillante. Chaude et prodigue, elle est venue dans le public en petite tunique d’étudiante, en cow-girl ou encore en soutien-gorge et jupette léopard, puis uniquement habillée à la musique de Slaï http://www.youtube.com/watch?v=eRAPc0LQO6I dispenser ses fameux kalins dont elle a le secret.

Alda. J’aurais quand même réussi à voir la comète dans ses intermittences elliptiques, cette fois ci très proche de mon orbite LOL… WHAOU. Deux passages superbes. Papier Bulle que nous avons fait malicieusement exploser avec délice et puis en Geisha d’abord soumise puis déchainée. Humm, se faire masser les épaules par Alda la tête reposée sur son ventre chaud. Quelle sensualité… Puis, comme à son habitude, c’est l’une des pattern régulières de ses spectacles, la soumise se déchaine pour enfin laisser libre cours à ses envies… très féline avec ses cheveux châtains libérés en une jolie crinière sur Stripped de Rammstein http://www.youtube.com/watch?v=M4SmZkmLRjQ… A noter les tenues d’Alda qui sait marier comme personne les registres d’oie blanche avec des bas blancs immaculés de collégienne du couvent des oiseaux et des dessous SM choisis, collier de cuir rouge, chaines argentées mettant en relief ses jolis seins plus les incontournables accessoires pour ses chinoiseries – comme Hollande je confonds les deux -. Boules de geishas noires emportées par des effets venturis irrésistibles, dynamique des fluides mêlée aux soupirs profonds. Alors quand Alda s’est livrée toute japonisante adossée à l’heureux roi, les jambes et les bras écartés en une crucifixion d’un nouveau genre pour se faire masser par ceux qui avaient la chance de se trouver dans le périmètre béni délimité par ses sacrées extrémités. En général quand un spectacle est vraiment bon, je me mets à avoir des visions fantasmées du futur et évidemment voilà où peuvent conduire la passion du Japon, de l’Art Contemporain et de l’Erotisme et la pattern de l’Attachement…

**** Autre moment ****

Hier, une petite virée avec le nouvel escort boy attitré du forum, Soulknight. Je confirme, il a su très bien se tenir et rester propre, malgré les nombreuses attentions appuyées dont il a pu faire l’objet, de la part de jolies créatures totalement dénudées et très humides pour certaines (cf numéro du parapluie d’Ysé).

Donc hier super équipe avec notamment Rose, Ophélie, Ysé, Kenny, Eddie et Lila, une nouvelle que je ne connaissais pas.

Donc Lila, jolie rousse à la peau très blanche, très contact, souriante et coquine. Elle n’en n’est visiblement pas à son coup d’essai dans l’univers de l’érotisme. De très beaux seins volumineux ; si ils ont été gonflés c’est vraiment du bon travail, il faudrait vraiment procéder à la palpation pour en avoir le cœur net. LOL.

Quelques séquences mémorables, avec tout d’abord Ysé dans un nouveau numéro que je peux qualifier de « coup de parapluie » tant il m’a foudroyé au cul rare… Ysé déboulant dans la salle dans un arrière fond sonore de tempête et de lourde pluie, avec un parapluie abimé à la toile arrachée et aux baleines tordues. Sa robe trempée et son rimmel noir lui coulant des yeux. Ysé dansant après l’averse sur Blur – Jet, et puis James Blake – Rétrograde. Elle a encore mis la barre plus que haut, hot parfois, avec ses sauts, ses tournoiements, ses figures renversantes, ses caresses sonores. Se laissant ensuite tomber telle une féline, sur ses quatre pattes. Ysé plus chatte que chienne plus tard, avec ses oreilles noires de velours, miaulante sur le duo des chats de Rossini et frottant sa tête contre les jambes de spectateurs. Ysé…

Et puis des séquences hilarantes avec Ophélie, concernant le fameux « Battle » qui a été évoqué plus haut. Oui, il faut suivre, mais c’est aussi ces clins d’œil qui font le charme des lieux pour les habitués…Donc Ophélie qui s’est enfin mis à Gainsbourg comme ç alui avait été recommandé, Ophélie toujours redoutable avec l’une des plus belles surfaces des lieux, un corps, un minois, et un cul magnifique, à damner un saint ou faire d’un grabataire un champion du saut à la perche… ( à noter que quelques claquements secs ont été encore entendus en salle). Donc Ophélie, qui dansait sur Gainsbourg et lors d’une improbable transition gérée par DJ Daniella (Oui Iris était en vacances…), s’est retrouvée par erreur avec la musique papier-bulle d’Alda… sur laquelle elle a commencé à danser. Mais il lui manquait visiblement le papier bulle pour que l’effet et la confusion sur ses admirateurs soit total. Dommage que ça ait été une erreur… La musique a été rapidement interrompue et Ophélie est « repartie » sur un plus conventionnel « Love on the Beat ». Oui ça s’écrit Beat, Ophélie… Alors si jamais tu lis ça, Ophélie : « tu auras la palme de la « petite perverse » avec un rating AAA le jour où tu arriveras vêtue de papier bulle que tu te seras procurée en cachette ou que tu viendras vers nous l’air de rien, vêtue d’un kimono de satin noir, douce et maquillée les yeux plissés comme des meurtrières, tout à ton art, pour une cérémonie du thé parfaitement maitrisée – ou tu ne rigoleras pas – ou d’abord tu nous masseras – non pas là où tu penses, plus haut – et tu te feras masser – y compris les genoux -, ou alors que tu t’empaleras bien profondément face à nous sur un long gode blanc en poussant des cris pervers dont on ne saura plus s’ils sont de plaisir ou de torture sur Nick Cave and the Bad Sees ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s