Catégories
Non classé

Scotché par Celia (Chochotte Aout 2014 par Don35uj)

Bonjour,
Nouveau dans ce forum et nouveau aussi dans la fréquentation de ces spectacles érotiques. Juste donc pour conter quelques impressions lors de ma deuxième visite à Chochotte. J’y suis passé il y a quelques jours et j’ai donc pu assister au beau défilé de ces demoiselles, toutes fort différentes, quant à leur type, caractère, disposition, habileté à saisir votre regard, s’enrouler autour de la barre de pole dance, amener leur corps sous vos doigts ou garder une impérieuse distance. Bref… J’ai principalement été soufflé par Célia, je rejoins donc les opinions laissées un peu plus haut et notamment cette impression d’une assistance scotchée quand elle est là. Ses danses sont menées tambour battant avec un véritable sens de la montée dramatique et… sensuelle. Le spectateur n’aura d’autre choix que de suivre les arabesques de ses hanches autour desquelles sonnent de petites piécettes, sa poitrine ponctuant les temps forts. Comme la belle se donne, la sueur perle doucement sur son dos, son ventre, pour mourir un peu plus bas… Bon, vous avez compris l’envoûtement dont j’ai été victime. Confusion des sens, et ajoutez à cela un visage divin, qui n’est pas sans rappeler celui d’Ovidie ( mais en bien bien plus avenant ). Le crescendo absolu de cet après midi ( pour moi ) a été atteint, quand même, lors d’une séance de duo lesbien SM entre Celia et la non moins magnifique Jasmine. Il fallait voir s’agglutiner autour d’elles les quelques mâles de l’assistance dont on imaginait la rythme cardiaque trépidant ( le monsieur à la place du Roi tombant carrément à genoux et se faisant gentiment recadrer par Celia ). Jasmine, frémissante, geignant,couchée sur le dos, au pied de la place du roi, offrait son ventre et son coquillage rose à la langue gourmande de Célia, qui, armée d’un court fouet, tapait ses chairs si elle ne se cabrait assez. Ajoutez à cela la cire fondue d’une bougie qui s’écoulait comme une brûlante semence sur le ventre et le pubis de Jasmine ( puis sur celui de Celia après )… La température est montée de quelques bons grades dans la petite cave voutée. Difficile pour toute danseuse de passer après. Quand on sort un peu plus tard rue saint André des arts, on a l’esprit plein de ces chairs, sourires et regards…C’était pas mal quoi…Parler du beau charme de Yoko aussi, toute en délicatesse, belles formes graciles et un réel désir de travailler sa musique et ses numéros. In the mood for love, de won kar wai a t’elle utilisé comme musique. Joli mood… Bref, on a envie d’y retourner… pour revoir l’envoutante Celia…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s