Catégories
Clients Remarquables Danseuse Chochotte théâtre Chochotte

Les Messages Hallucinés du Fou d’Alda

01/02/2015 :

Bien sûr que tu me manques, sans toi j’suis branques
Etourdi par le nombre des succés-damnés.
Un signe insigne et j’dévalerai l Autobahn
Une nuit stroboscopique en pauses caféinées

Dans l’aube hagard je chercherai ton regard
Un peu de tendresse même pas une caresse,
Un baiser sur les pieds, ma geisha adorée ?
Indocile récompense où point le sarcasme.

Que veux-tu nous en sommes là ! A toi le Verbe,
A Moi la verge… chaine du désir ridicule
Qui veut boire à ton calice jusqu’à la lie,
Profaner le corps et le sang, enfin amants.

22/12/2014 :

Ma Louve en selle
Viendra tu pour la Noel ?
Étendre le domaine de mes luttes
Caverneuses et sanguines.

Mes particules élémentaires
Trop longtemps agitées
En manœuvres dilatoires
N’attendent que le signal sémaphore

De ta plateforme opposée…
Mont de Venus buissonnière
Possibilité du Nil,
Et de ses crues nourricières.

Ton Ennemi intime,
Souhaite dessiner
Une Carte sur le territoire
De ton Insoumission

06/12/2014

Une Leçon
Ma Douce, ma Belle, et jeune Maîtresse
Quel honneur tu me fais !
Venir poser sur moi
L’empreinte de ta condescendance.
Tu veux que je descende en gamme ?
Alors donne moi le rythme,
pendant que je reste en dessous
Fa si la mi ré

Tendre et Dur à la fois,

Tu as mis la barre bien haute
Par tes doctes propos,
Tes WurstSpiel de connivences,
Éveillent ma concupiscence :
Bien biaisée et à angle droit
vers la racine carrée de ton hypoténuse !

Même pas un loup-garou !!! pffff…

Tu peux bien presser mon museau…
Tu as raison pour le trash :
Je ne suis qu’un louveteau !
Jamais eu suffisamment de rage
Pour le cœur à l’ouvrage…

Mystify your self

Tu riais sous cape
Petit Chaperon,
Te nourrissant fortissimo
de grand-mère comparée,
Mise en boite :
Chevillette, je te tiens par la bobinette ma chérie.

Azerty

Ta dextérité au clavier
Ne faisait plus Mister
Ni les décalages horaires.
La simplexité de tes nano-fictions
Que veux tu… l’excellence est rare.

Maîtrise

Au réel tu te déguisais de nu,
Agitais le cru,
Suscitais les désirs
Pour mieux les contenir
Et décider : Échec au Mâle.

ELO 2500

Grande Maîtresse,
Majesté des Mouches,
 Diagonale Des fous,
Je mate en secret
Tous tes mots
A défaut…

=== 04/12/2014 : Réponse de la Belle ===

OufdeFoud’Alda_4_ever

Allegretto ma non troppo

Arrête de déconner
Yo t’as pas le monopole
Des sonates mineures
En pipi-caca-popol
3ème mouvement fortissimo
Fa si la si ré
-Oups, bémol !
Va faire un tour en bas de gamme
Ta technique est un peu rouillée

Mon gros dur [-], ma bête
Pas si doux… -Ou peut-être ?
(Smiley)
De tentations ceint
Où tu ne plonges les mains
Que pour t’en délester.
Ça te sort pas de ton désert, pauvre trésor
Mais c’est jouissif, confesse
Quand se mettent en branle
Grains de sable et grains de peau,
Jusqu’au rhume de cerveau
Heureusement qu’il y a des mouchoirs !
A gogo(s).

LOL qu’est-ce qu’on se marre
On s’y vautrerait jusqu’au cou
Fake-marabouts de série B
Comme la ligne qu’on s’enfile
branlatoire
RER LOL MDR

Jusqu’aux coups
Tout ça c’est du catch
Et du chiqué
Rien que du cash et du ciné
DoubleYou porn blasé
(et ça c’est un wortspiel un peu cheap, ça devrait te plaire, je te laisse chercher)

Et ça se voudrait dandy, et ça se voudrait sauvage !
Petit louveteau mal dépoussiéré
Le museau encore plein du lait de la tétée
Mais en quête d’Oscars
Poète érotique de gare
Qui ne choque que les Mandy-bules mal acérés
A salacerie trop policée…

Viens ici diablotin !
Vilain petit lutin
Que je tire ta queue fourchue
Ça fera peut-être un peu mal
La première fois
-Faut ç’qui faut.
Baise et buts.
Pauvre diable, va, gonflé par ce qui te met en rut
« La chair est triste hélas »…
Cueille plutôt les Marguerites
Ni tout à fait Mikhaïl, ni tout à fait Dumas
Du bout du fleuret
Ou du bout des doigts
Effeuille-moi tout ça
Jusqu’à l’os
Que leur cœur jaunisse
Puis leur corps fletrisse
Narcisse.

Allez viens, on va se marrer
On bouffera des saucisses
Et de l’autosatisfaction.
Viens te faire une toile
Viens t’encoconner
Dans mon Kopfkino

(Poils au bas du dos)

===============

01/12/2014 :

Ma Douce, Ma Belle,
Du NierDoua Seaurou
Laisse moi caresser tes piquants
Tendre Herisson

Reviens vite Double-Je
On va s’poiler encor’,
En salle et en salon.
Ce sera trop d’la balle et du boxon !

Tu veux faire un battle ?
Premier prix un bisou,
Deuxieme une sucette !
J’deconne…

LOL

La vulgarite du trash,
Comme celle du cash,
Rien
Que du cache-cache…

Reviens !!!

20/11/2014 :

Ma Douce, Ma Belle,
Reviens pour la Noel – Saison II
Nous montrer si ton Nordmann
N’a pas perdu ses epines.

Promis nous serons gentils…
Des cadeaux plein la hotte
Pour la plus hot…
Des bisous aussi ?

Pour les agapes en salon,
Nous marierons la dinde et le cochon
A moi le croupion
A toi la queue en tire-bouchon

Sainte au Corps Doux
Qui Transforme les plus timides
En fiers Jesus de Morteaux

Reviens !

14/11/2014 :

Ma douce, Ma belle,
Sainte au Corps Doux
Quand Reviendras-tu
Chercher de la galette?

Tes fous de bas-fonds
Demeurent encore perches
Sur les abrupts malaises,
De tes monts Saint Michel,

Le Bec au vent,
Ils attendent que leur Muse,
Leur Tendre Epiphanie,
Ne les delivre de la nuit.

Dans leur crèche familiere,
De la Rue Saint Andre des Arts
Tu les retrouveras tous.

Melchior, Gaspard et Balthazar
Tes Rois sans divertissements,
Les santons de province
Le veau et l’ane aussi…

Ils honoreront a nouveau
D’Or, d’Encens et de Myrrhe,
Tes miches et ta Feve en Salon.

Manon des Bourses,
Jante en Alu,
Catin Sopalin,
Genialissime enfant,

Du Nierdoua Seaurou

Reviens nous rendre Fous !

28/09/2014

e t’ai enfin revu,
Petite.
Avec tes yeux plissés d’enfant malade
Scrutant Tes effets
Ceux du buste des outrages
Ou De la Chute
A damner
Tous nos Saints

Descendue dans le cul de basse fosse
Visiter les forçats de la vie
Trop banale.
Ceux qui,
Le regard innocent,
Ou concupiscent
cherchent L’endorphine
illusoire
Des Jours de foire

Corpus Christi,
Offrande sacrée
Je veux boire à ton calice
Goutter le pain azyme
Ton hostie salée,
Anéantir le temps
Dans la Petite Mort

Drôle d’oiseau migrateur
Nous somme maintenant nombreux
N’ayant plus rien à perdre ni Dieu en qui croire
à élever un culte à ton cargo

A élever nos totems en bois bandé

De mes yeux j’ai vu
La torpeur collective

Entendu les
Proses déclaratives

Comment fais tu Petite ?

21/09/2014

Ma douce, ma belle,
Sainte au Corps Doux
Alors ?
Tu n’as vraiment pu t’en empêcher ?
Re Descendre parmi les mortels

dans la fosse aux lions.

Je te vois déjà avec ton chalut
Le voile rouge entre les doigts
Racler les bas-fonds
Et ramener en surface

Le menu fretin
Les écailles luisantes
Et la queue frétillante.

Une anguille ! hihihi.
Oh Quelle belle holothurie !

Tes mailles sont trop serrées,
je te l’ai déjà dit :
Tu ne respectes pas les règles
De la pêche en marigot

Tu vas avoir des problèmes
Avec tes consœurs

Manon des bourses
Marylou de pacotille
Petite vicieuse
Gente en alu…

Sans concession.

Tu veux que je te brosses,
Dans le sens du poil ?
Cette fois-ci…
Tu rigoles !

Allez, Fais ton boulot,
écarte mieux ton ça
ta corolle
Que je vois si…

C’est bien.
J’aime voir ta bouille
quand tu t’y cocacolles

Tu gémis à présent.
Pfff…
Petite menteuse.
Quelle comédienne celle là !

Tu mouilles ?
Montre tes doigts
Que je renifle.

Ton miel.

Tu veux dire quelque chose ?

Si je bande ?

LOL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s