Catégories
Doctissimo Témoignages Remarquables Théâtre Show Girl

Une escapade au Show Girl par Don35uj

Texte copié depuis le forum Doctissimo.

Bonjour, après deux passages enchantés au chochotte je me retrouve devant porte close aujourd’hui, congés oblige. Je me décide alors à aller pousser la porte du SG, pas forcément convaincu par ce que je pouvais lire à son sujet mais, qui n’essaye rien… Donc même si comparaison n’est pas raison, allons y… Niveau déco forcément, le SG n’a pas le charme rococo et surchargé de chochotte. Le SG c’est une enfilade de sièges dans un couloir étroit qui mènent à une petite scène un peu en hauteur. La déco est.. Bon, en fait il y a pas de déco…Je ne comprendrais que plus tard que la scène n’a guère d’importance. D’ailleurs, quand j’arrive, il n’y a personne sur scène, cela se passe dans la salle. La petite, pulpeuse et jolie Inès est à califourchon sur les genoux d’un spectateur et dans des transports sensuels assez poussés. Les mains dudit spectateur se promènent librement, la bouche embrasse les seins, je me dis waow, chaud ici! Inès fait ainsi à califourchon l’ensemble de la salle ( assez remplie + de la dizaine ) et comme je suis arrivé en dernier, elle vient finalement sur moi. Sans ambage elle me met la main au panier, secoue le paquet, se frotte et frotte. On se retrouve enveloppé de chair, incroyable. Puis elle vient coller le visage sur le cou, embrasse et susurre des mots sonnants et trébuchants, on comprend que ce sont des préludes pour affaires plus sérieuses, salon, pourboires, etc… Comme ce n’est pas dans mes intentions je dis très vite à Inès que non, que je n’irais pas en antichambre. Bon, ça se termine tout de suite du coup et la demoiselle repart. Arrive un show lesbien entre une grande jeune femme noire et une jeune femme plus petite, assez sculpturale ( qui était à la caisse ). Je m’excuse, je n’ai pas retenu les prénoms… Très généreuses, elles commencent directement en salle, sans strip, ni préambule, un show lesbien assez ludique avec le public. Mais pas de mise en scène, création, invention, pas de poésie quoi, cash. Heureusement, elles sont belles et très sympathiques. Puis ça se termine et arrive Cerise et là, heureusement, tout change. La sensualité la plus forte envahit tout. Elle fait un strip, un vrai, yes, enfin! Et elle est belle…Sapée comme une fleur de Paris, une gavroche, et sous un beau duo Hardy / Dutronc elle s’effeuille avec classe et de manière ultra torride. A cela succède la voix chaude de Bashung, la belle Cerise vient vers vous, apparition, ses cheveux lachès sont comme des rivières pourpres sur son visage et ses deux seins viennent darder sur vos joues comme deux éclairs. Je la félicite pour ses choix musicaux (alors qu’en fait je voulais l’inviter pour un tour du monde amoureux, lui dire qu’elle est une pure déesse, on est peu de chose, les mots restent dans ma bouche…). Mes rétines et mon corps sont marquées de Cerise, une superbe danseuse. Qui trop vite s’en va…Puis Inès revient, vêtu en soubrette. Strip.. 2 mn montre en main, ziva, tout vole très vite, à oilpe, pour le mystère on repassera. Et c’est reparti pour le grand prix d’Amérique, Longchamp. Elle part à califourchon spectateur après spectateur, mais le traitement varie, il semble, selon que le cocotier risque ou pas de laisser tomber une piécette. Mon tour venu, je redis, ben non, no money quoi. Et là elle me calcule, black listé. Un peu plus tard elle redébarque avec une fille juste magnifique, Lila, d’une beauté… Je me dis, chouette, show lesbien? Ben non… Hippodrome, califourchon, branlage de cocotiers, jeunes et vieux. Lila et Inés s’en vont chevaucher du client. La scène et la barre c’est pour la déco. Mais Inés, qui en est à son énième tour de salle a flairé le chaland, celui qui est disposé à lâcher piécette et celui qui ne le fera pas. Du coup elle dit à Lila, lui ouais, allons voir celui-là, celui là non, sur celui là on s’acharne, etc… Et là c’est l’ennui, on s’emmerde sec, on se fait snober et de show érotique on passe à du racolage en salle, si t’as une gueule de tirelire t’as ta chance. Au chochotte il arrive que les danseuses aient leur chouchous, cela tombe sur nous des fois, des fois sur d’autres, normal. De toutes façons chez chochotte l’échange est d’abord visuel, un théâtre érotique au vrai sens du terme avec des jeunes femmes qui vont jouer des personnages, créer des climats érotiques. Les filles font monter l’adrénaline par leur créativité esthétique et en exaltant leur charme et leur sensualité, comme Cerise le fait si bien. Mais au SG, sur ce que j’ai vu..c’est la seule…
In fine, un sentiment assez glauque m’envahit. De la chair trash et cash. Je m’en vais très déçu. Je pense définitivement que c’est une question de goût, si vous voulez faire astiquer les genoux et tâter du téton, le SG est pour vous. Pour l’érotisme, le vrai, ce n’est, selon mon petit avis, pas là bas. Pas en tous cas sur ce que j’ai pu voir cet après midi…Je n’y retournerais donc pas. Et Cerise.. Cerise…Je l’emporte dans mes songes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s