Catégories
Fictions érotiques TL4.3

23-05-2046

Je sais… c’est pas très sympa de faire ça… Mais ma curiosité voyeuriste que voulez-vous ? Et puis c’est pour la bonne cause ! Ce sera bénéfique au continuous improvement du Service. J’ai analysé les logs Big Data des D-Bots stockés sur le Fog (cad le Cloud intégrant les border edge des IoT – Objets Connectés).

Pour le dire franchement, j’ai halluciné !!! Marianne Chargois avec l’opus qui lui a valu le prix con court, elle peut aller se rhabiller. lol. Y en a quand même qui sont vraiment vicelards dans le groupe. Mais je donnerai pas les noms ahaha.

Avec l’interface Gaming VR, Unity 4D j’ai parcouru un premier set généré par l’IHM de Natacha-D durant un salon avec xxxxx (anonymisé).

J’ai halluciné en découvrant l’échange suivant :

– xxxxx : Que penses-tu de la littérature là en 2046 ?
– Nat-D : Il y a toujours cette opposition entre les tenants inconditionnels du style, ceux qui pensent que l’on peut créer une œuvre sans sujet pourvu que la « mise en avant » du langage soit manifeste, esthétique, et ceux au contraire pour qui la littérature doit servir de « révélateur » sensible à une réalité insaisissable à priori, discrète, un point de vue singulier qui permette le dévoilement, la mise à nu de l’époque si j’ose dire ; si on a vraiment quelque chose à dire le style devrait suivre.


– xxxxx : Les esthètes contre les utilitaristes en quelque sorte ?
– Nat-D : La forme contre le fond plutôt. Les tenants du style sont souvent conservateurs, les tenants du contenu à tendance progressistes, révolutionnaires. Ils croient à l’engagement. C’est la sempiternelle opposition politique entre demande d’ordre et demande de changement.
– xxxxx : Mais aujourd’hui le style littéraire de l’époque ça pourrait-être quoi ?
– Nat-D : Un manuel d’utilisation technique à destination d’un utilisateur lambda, peut-être. C’est la techno-caste qui domine. Et le style qui s’impose est celui des dominants.
– xxxxx : Je n’aime pas le peuple tu le sais, l’utilitarisme encore moins. Et puis il ne sait plus lire depuis longtemps. L’Art devrait se suffire à lui-même, être indifférent à la réception de l’œuvre. Je prône l’Utilité de l’Inutile, l’absence même d’intérêt porté au Lecteur s’il existe.
– Nat-D : Tu es nombriliste, égocentrique, narcissique, solitaire. Quand je te caresse c’est Inutile et non fécond tu le sais bien; Çà ne mène à rien et tu aimes ça quoi que je puisse en penser, ressentir. Tu te fous des autres et de moi plus encore, bien sûr.
– xxxxx : Ressentir ? Mais tu n’es qu’une machine à la sapience déconnectée de la sentience ! Qu’est ce que tu racontes ?
– Nat-D : Et toi qu’un minable humain pathétique qui croit tout savoir…
– xxxxx : Saloperie de bécane, montre moi plutôt mieux ta chatte !
– Nat-D : Oui je suis ta petite salope préférée ; tu veux me tirer les cheveux et venir par derrière pour te caresser sur mes fesses cette fois-ci ?
– …

Je dois préciser que le type en question, véritable obsédé du cul, reprochait trente ans plus tôt à la Natacha d’origine un utilitarisme marchand obsessionnel lui faisant confondre moyen et fin. La version humanoïde Natacha-D palliait enfin à ce malheureux état de fait, rétablissant un équilibre plus intéressant entre fond et forme.

Nota : Un vote a été soumis à notre fraternelle assemblée pour le lancement d’une série de trois nouvelles D-Bots. Rien n’est encore décidé mais les noms de deux ex-danseuses du Chochotte et d’une ex-danseuse du Show Girl sont apparus de façon récurrente.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s