Catégories
Fictions érotiques TL4.3

02-11-2048

Lors de notre dernière assemblée générale quelques membres ont remis en cause le sacro-saint principe sur lequel notre théâtre érotico-robotique a été fondé : le respect de la tradition, l’hommage fidèle à quelques danseuses phare, la conformité à l’esprit des théâtres Chochotte et Show Girl, disparus peu avant l’Effondrement.

Ont été avancé les arguments suivants :

1. Les spectacles : Quand bien même les Dance-Bot seraient programmées pour obtenir une satisfaction optimale, la répétition de leurs numéros et leur ancienneté finit par lasser.
2. Les limitations en salon : dans la mesure où les droits des Dance-Bots sont les mêmes que ceux des appareils électro-ménagers, les membres ne voient pas pourquoi les pénétrations ou aspirations buccales seraient interdites.
3. La copie : pourquoi s’en tenir au respect de l’image et de la forme des danseuses d’antan, de leurs performances et de leurs comportements alors que le droit et les possibilités ont évolué ? Certains ont formulé des propositions pour le moins étonnantes et transgressives : l’un a montré des photographies de jeunes She-Male asiatiques tout à fait charmantes en tenue d’écolière, le sexe en érection dépassant de leurs jupettes, un autre a fait référence à d’anciennes pornstars nymphomanes des années 80, Tracy Lord et Christy Canyon. L’évocation de jeunes adolescentes perverses, tout juste nubiles, léchant des cornets Miko ainsi que la présentation de séquences vidéos zoophiles mettant en scène Kiki – un labrador à l’appendice disproportionné dégorgeant en permanence, ont clôturé le débat. Un vote a main levée a mis démocratiquement fin aux délires : le RétroChoShow restera dans l’esprit des théâtres mais des « soirées spéciales » permettront en mode A/B testing de créer de nouveau services. A suivre…

J’ai utilisé un algorithme de Clustering pour exhumer et classer automatiquement les nombreux verbatims du forum Doctissimo. Les résultats sont intéressants. On peut distinguer selon les époques des particularités : les taux respectifs – informatifs, descriptifs, littéraires, amoureux et même poétiques – composant les messages sont corrélatifs de l’état d’esprit d’une période. Frustration et jalousie sont très épisodiques et proviennent à l’évidence des mêmes individus. Le caractère féminin récurrent de nombreux messages est manifeste ; il dénote par rapport à la masse car les messages en question sont bien mieux écrits qu’en moyenne et vantent généralement les qualités personnelles d’une ou de danseuses « amies ». L’aspect physique et les détails relatifs au caractère sexuel des performances en sont généralement absents.

A contrario, quelques rares contributeurs mettaient un point d’honneur à donner vie à la réalité, à prolonger les moments vécus, à les rehausser même, en prodiguant des détails très crus, arguant que la description au-delà de sa fonction ornementale et symbolique serait indispensable au récit, à la narration, et lui procurerait un « effet de réel ». Ainsi « L’excitation de la sulfureuse Myrtille était manifeste. Cambrée en avant, la croupe généreuse offerte au regard, les cuisses bien ouvertes elle écartait de deux doigts ses grandes lèvres vaginales luisantes de plaisir, se caressait la vulve tout du long, encore et encore avec une vivacité animale, doigtait vigoureusement son intimité rosée, et, prenant à témoin son public avec un sourire lubrique, pivotait légèrement pour exhiber tel un trophée, entre le pouce et l’index, un joli filament de cyprine, scintillant comme une minuscule guirlande sous la lumière rouge et bleue des projecteurs. C’est bientôt Noel pensais-je… ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s