Catégories
Théâtre Show Girl

Shaka / Edna (Show Girl 1999-2016)

Shaka, plus tard renommée Edna, était une jolie petite jeune femme originaire des Philippines. La Peau mate, de longs cheveux noirs qui lui descendaient jusqu’aux reins, une petite poitrine à ses début puis bien gonflée après, de belles fesses bien galbées, musclées. Très sympa aussi… Un ancien m’a dit qu’elle était arrivée au Show Girls vers 1999. Ses shows étaient sans prétention mais elle était toujours contact et généreuse avec moi sans que je n’ai jamais eu à passer par la case Salon… Tandis que je découvrais le Show Girl vers 2003, Shaka faisait déjà partie des anciennes. Elle avait gagné la confiance de Cindy. Il faut dire que Shaka était d’une loyauté et d’une fidélité extrême envers sa patronne. Fondamentalement honnête et réglo c’est sûr… Du coup, durant plusieurs années, quand Cindy partait en vacances, c’était Shaka – dorénavant Edna – qui prenait la relève, tenait la caisse, conjuguant parfois en même temps gestion et danse en salle.

Suite à une agression violente au Show Girl vers 2010, Cindy avait fait poser une vitre de protection à la caisse avec juste un petit guichet ouvert sur le bas pour échanger argent contre billets d’entrée. Avant de venir, je téléphonais, et si Edna était à la caisse, je prenais un café à emporter en face et lui faisais la surprise en venant… Je passais le gobelet par le parloir et pour me remercier Edna et moi nous embrassions en tendant nos lèvres comme des canards par la petite ouverture du guichet. Cela faisait marrer les autres filles… J’aimais beaucoup Edna, comme une amie, elle ne correspondait pas vraiment à mes préférences physiques mais elle était sympa et marrante. Un jour, alors qu’elle tenait la caisse, j’avais vu que quelque chose n’allait pas bien, et, lui posant la question, la pauvre en pleurs m’avait parlé d’un souci familial très grave, de la nécessité de soins loin là-bas aux Philippines, d’urgence vitale et ça m’avait terriblement affecté la connaissant. Il y avait plus beaucoup plus utile à faire qu’à dépenser mon argent en salon ce jour-là…

Parfois, en blaguant je demandais à Edna « On se voit dehors ? » et elle répondait en souriant « Pour quoi faire ? », et moi « Ben pour baiser, évidemment ! », elle rigolait et répondait « Mais j’ai jamais vu ton sexe, j’ai peur ! » . Je la rassurai en parlant d’une taille modeste, elle vérifiait un peu en passant la main sur le pantalon… enfin, on était complice quoi…

J’espère que tu vas bien Shaka – Edna, et tes proches aussi ! Merci encore pour ta gentillesse. Gros bisous ❤

Une réponse sur « Shaka / Edna (Show Girl 1999-2016) »

Commentaire de Peaceandhot le 19-11-2020 sur le forum Discord :
Quand que je suis allé au SG avec ma compagne (fin 2014, un passage gravé à jamais dans ma mémoire en matière thermique), nous avons fait une pause café avant une seconde séance en tout début de soirée.
A notre retour, Shaka / Edna a fait un tour de salle et pris un malin plaisir à ouvrir le haut de Miss, le lui retirer, puis faire de même avec son soutien-gorge pour lui lécher les tétons, tout en me regardant avec gourmandise et en lâchant des répliques du style « Ça te plaît hein ? Je la lèche bien ta femme ! Tu serais capable de la lécher aussi bien que moi ? Bah-fais moi voir ! »
Chiche bien sûr. Sa tête quand elle a vu les soubresauts de Miss sous mes coups de langue. Elle a fini par éclater de rire pour conclure ainsi » mais tu sais bien lécher toi, continue je fais plus rien je vous regarde « .
Une autre fois, l’année suivante, j’étais seul, elle a commencé à taper la discute avec les spectateurs (on devait être 3) puis a demandé à chacun de la masser, à condition de rester chaste. Au premier : » toi mouais ça va bof « . Le second a décliné. Quand ce fut mon tour, je me suis vantë et ai commencé à m’occuper de son dos pendant qu’elle était sur ses genoux. Je l’entends encore avec son accent s’exclamer que « aaah mais c’est trop bien ce que tu fais ». Ça a duré tout son passage en salle, pendant qu’elle papotait avec les deux autres.
Bon, je me donne le beau rôle à chaque fois mais ça s’est passé comme ça… Et ce que je retiens d’elle, c’est ça : très sans filtre, très gentille aussi. Et même si omme Maddog, ce n’était pas vraiment mon style, sa sociabilité emportait tout sur son passage.

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s