Catégories
Danseuse Show Girl Théâtre Show Girl

Diana (Show Girl 2017)

Je me réjouis donc de ce nouveau portrait fait par Levanto d’une danseuse du Show-Girl que je n’ai pas connue, Diana!

Un joli texte sensible qui doit nous rappeler que certaines de ces danseuses peuvent avoir des vies difficiles (tout comme certain des clients d’ailleurs) et que la gentillesse, la bienveillance envers l’Autre, les Autres est plus que jamais nécessaire.

*****
Je découvre Diana en septembre 2017… « Diana beauté à la peau d’ébène, corps sculptural fin et musclé »… Un mot que je retrouve deux fois dans mes notes de ce jour-là : « dynamite » ! Après un passage solo, Diana enchaine à 22.00 puis 23.00 2 duos avec Nancy et c’est vraiment explosif… Après minuit, voilà que les 2 sont rejointe par Natacha et cela devient un « trio bombe atomique » !!!…

Diana, avait un beau visage particulier, très marquant, de ceux que l’on n’oublie pas… et son sourire ! Et son rire ! Torres35 la décrit à cette époque avec ces mots qui parlent d’eux-mêmes : « Diana … olala … Diana. Clairement ma préférée  . Un corps de déesse parfait, je ne trouve aucun défaut. Tout comme sa copine Nancy on voit qu’elle aime ce qu’elle fait au travers de son regard, elle est très coquine et entreprenante. Elle sait chauffer la salle ! Elle m’a rendu fou …  »

Un mois plus tard, elle vient me gâter tant, que j’en enlève mes lunettes que je donne à garder à mon voisin pour bien coller mon visage contre les seins bien proportionnés de la belle… Caresses, caresses, caresses… Pour le dernier quart d’heure, trio délicieux Diana, Camelia et Charline, elles dansent ensemble puis viennent au milieu des 3 derniers spectateurs que nous sommes, agglutinés tous les 3 devant : le bonheur…

La semaine suivante, elle me rappelle que je lui ai promis un salon, « un jour, promis » je lui répond, mais pas encore ce soir-là… qui se termine encore par un trio final pour 3 spectateurs, chaque fille s’occupe d’un des 3 derniers spectateurs, Diana vient vers moi et reste 10 min sur moi, elle est plus grave ce soir, quel contraste entre l’éclat de ses rires et sourires et son visage sérieux… Echanges de quelques mots sur son pays d’origine où j’ai eu l’occasion de voyager, elle est un peu déracinée… échanges sympathiques et tendres, caresses, baisers joue contre joue… Je suis tellement emballé par la soirée que je répète plusieurs fois à Cindy combien les filles sont vraiment « super-sympa » à mon départ… Diana se retourne vers moi tout sourire, j’insiste sur la date de mon prochain passage : « je te prépare un beau mélange » me dit Cindy….

Et à cette date, Diana est bien au rendez-vous et je tiens ma promesse… Un de mes plus beaux salons jamais fait, on discute beaucoup, on se fait beaucoup de bien avec langueur elle se laisse aller au plaisir sous mes caresses (du moins me dit-elle, se plaignant de son dernier amant trop rapide et brutal…). Elle me fait jouir d’une façon que j’adore, ma bouche collée à la sienne… Nous discutons encore longtemps, de sa culture, j’insiste encore et encore pour la convaincre qu’elle ne doit pas se laisser écraser et dominer par les hommes, au contraire, elle a un charme qui est sa meilleure arme pour défendre et affirmer sa « Woman Power » !…

Je reste sur un souvenir impérissable de ce moment… Mais elle disparaît et elle me manque! Ce n’est que 6 mois plus tard que je la revois, justement le soir où je redécouvre Joséphine en une Tina qui m’ensorcelle, mais ce soir là, c’est avec Diana que je n’ai pas oubliée avec qui je veux retourner en salon, absolument… mais…

…Elle revient d’un séjour aux EU, elle n’est plus la même, du moins ce soir-là… Elle a oublié la complicité, elle a perdu ses sourires et ses rires, elle est grave, comme marquée par quelque chose, par une blessure, elle est distante… Mon premier salon avec elle aura été l’un de mes plus beaux, mon second et dernier aura été l’un des plus tristes…

Près d’un an plus tard… Je marche dans la rue et soudain croise un visage qui m’est familier… Je regarde la femme, m’approche, elle s’arrête, elle aussi essaye de se rappeler qui je peux être, comme si elle aussi me reconnaissait… « On se connaît ? » Et au moment de poser la question je me rappelle… « Diana? » Elle me répond alors : « non moi c’est Tina ». Et alors, ce mélange des 2 noms des belles blacks du Show Girl me trouble complètement, je me sens comme entré dans un film fantastique de David Lynch… Je lui demande comment elle va pour gagner du temps et combler le vide et la regarde des pieds à la tête… Mon cerveau troublé essaye de réfléchir en la dévisageant : Tina ? Mais non, ce n’est pas mon amour de Tina… Ni Diana d’ailleurs, c’est un sosie de Diana, une Diana qui n’a plus 20 ans, ce pourrait être plutôt sa mère… Elle me dit qu’elle va rentrer chez elle et prendre une douche car elle est fatiguée et que c’est un peu le bazar chez elle, comme pour s’excuser de ne pas m’inviter, comme si elle aussi me prenait pour un autre… Nous nous saluons et nous souhaitons bonne journée…

Cette rencontre était un signe : le moment était venu de faire un petit texte en hommage à Diana!

Salutation à toi, Diana, que la force soit avec toi (« Woman Power » ! Tu te rappelles ?…) et que tes sourires et rires rejaillissent à nouveau sur les êtres que tu aimes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s