Catégories
Danseuse Show Girl Fictions érotiques Théâtre Show Girl

Fictions du Covid – Un aprem avec Léonie, Jun, Clara et Blanche

Surprise en ce jour ! Malgré la panique générale et le nombre croissant de personnes portant des masques dans la rue, le rideau de fer du petit théâtre est levé. A la caisse Cindy est enjouée comme à son habitude…Mignonne la patronne… Je sors de mon sac une boite de chocolats provenant de chez Stohrer (l’un des meilleurs chocolatiers de Paris situé rue Montorgueil) et dit « on va quand même pas se laisser abattre ! ». Jun est là, elle dit « On a des nouveaux numéros. Super que tu sois venu ! ». J’entre dans la salle. Quinze heures et sept personnes. Pas si mal par les temps qui courent. Et puis avec peu de clients, on est quand même bien chouchouté.

Léonie est sur scène. Elle ondule sur des chansons de Gainsbourg. Cette jolie femme est une invite à aimer le Sénégal, le soleil de Saly, le sable blanc qui collerait sur ses fesses acajou… J’aime sa capacité à jouer de la séduction, à être excitante en prenant des pauses lascives sur les escaliers, à déambuler dans la travée à quatre pattes bien cambrée. Elle est volcanique quand elle écarte ses fesses rebondies : le rosé de ses entrailles scintille sur sa caldera anthracite – Mon Dieu il y a de quoi devenir poète et avoir le Piton de la Fournaise !

Jun déguisée en indienne amazonienne avec des peintures tribales ocres et fluorescentes sur le visage… Un numéro de chamanisme (avec des musiques de Deep Forest https://www.youtube.com/watch?​​v=lJHTuh5wXkU) où lors d’une cérémonie initiatique du type Ayahuasca elle invite un client respectable (costume bleu marine avec pochette, chemise blanche etc.) à boire avec elle un breuvage puis à s’allonger sur scène… Je ne sais pas si le client a été drogué mais il n’était visiblement pas normal, ni elle non plus, comme en transe. Jun l’a dévêtu puis baissé le pantalon… Par respect pour lui, je dirais qu’il a passé un très très bon moment et qu’heureusement que son pantalon était baissé parce que ça lui a fait des économies de pressing…J’espère qu’il lui restait un peu d’énergie pour le salon qui a suivi, c’est quand même dur de suivre Jun dans ses envies !!!

Je pensais que Clara avait quitté les lieux mais non… Elle est d’abord venue en salle en « visiteuse » vêtue d’une veste kaki et d’un jean bleu moulant qui lui allait à ravir. Ses longs cheveux noirs tombaient en cascades bouclées sur l’un des côtés. Et quelles formes !!! Même en civil elle est maxi bandante ! Devant les sollicitations de tous les clients et danseuses, elle n’a pas réussir à tenir en place et s’est retrouvée dénudée à plusieurs reprises sollicitant la participation manuelle de tous les clients. Un multi récidiviste et fétichiste des pieds, en a profité pour à nouveau lui sucer longuement les orteils ! Et puis, Clara est parti se changer pour un solo de « princesse orientale ». Magnifique dans des accents de vert, sa couleur fétiche du moment. Sur le haut un bustier soutien-gorge rehaussant ses jeunes seins (à la fermeté incomparable) agrémenté d’un motifs perlé en forme de papillon, et de cascades de gouttes lui tombant sur le ventre. Au bas une mousseline de soie verte, laissant deviner ses dessous de dentelle émeraude. Clara qui nous avait déjà étonné par ses aptitudes à la danse classique, ses pointes de petit rat d’opéra, nous a cette fois-ci surpris par ses ondulations de danseuse orientale, ses mouvements de bassin, son rythme. Bravo !

Et un duo encore hallucinant entre Jun et Blanche (qui a été partiellement raconté par notre ami Levanto récemment) mais là ça a été encore plus torride. C’est le fameux numéro « Chantilly » avec les fruits frais, framboises, quartiers de mandarine, morceaux de melon etc. où le corps de Blanche est progressivement transformé en plateau repas. On nous a dit que cinq fruits et légumes par jour c’était bon pour la santé ! Surtout en ce moment où il nous faut développer de sérieuses défenses immunitaires et partager nos microbes (oui à tous les résistants il importe de choper le Covid pour protéger ensuite de notre immunité les populations fragiles – stratégie anglaise proposée par Boris Johnson ) ! Ca a commencé par les lourds seins laiteux de Blanche, sucés comme il se doit par d’avides nouveaux-nez, puis tandis qu’elle était allongée sur les ventre, la croupe docilement tendue vers l’assistance, son dos, ses fesses… Le croupion était réservée à Jun, le cul et la chatte et là Jun s’est lâchée avec la bombe de Chantilly !!! Elle en a vidé une sacrée dose dans le sexe de Blanche dilaté par le vigoureux traitement manuel qui s’est conclu par une série de spasmes et un orgasme mémorable… Blanche épuisée et lascive semblait ensuite ruisseler de foutre comme après un gang bang … Ca lui dégoulinait en permanence d’entre les cuisses et Jun ne perdait pas une goutte à son dessert !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s