Catégories
Danseuse Show Girl Fictions érotiques Théâtre Show Girl

Fictions du Covid – Un salon avec Clara (SG)

Avertissement : Suite aux recommandations en Message Privé d’un forumeur inquiet des fantasmes présents dans mes textes et de l’effet que ceux-ci pourraient induire sur des personnes confinées et fragiles enfermées avec d’autres, je vous en conjure : en cas d’excitation ne vous en prenez pas aux enfants, aux vieillards ou aux animaux domestiques !

Du coup, je vais appliquer le principe de précaution et vais plutôt raconter quelques anecdotes aujourd’hui.

Du fait des restrictions de circulation et risques d’amendes le théâtre joue à guichet fermé et veut éviter toute traçabilité… Donc seuls les paiements en liquides sont acceptés. Mais comme beaucoup de distributeurs de billets n’ont pas été approvisionnés, notamment en banlieue et à proximité du théâtre c’est problématique. Du coup, Cindy a été créative : le papier toilette est accepté à raison de 1 feuille = 1 euro. C’est assez simple. Et j’ai été amusé de voir des clients donner des pourboires très généreux à Cristalline. On peut dire qu’elle a terminé son après-midi avec un complet rouleau de PQ la veinarde ! Le prix d’un salon très hot a aussi été fixé à un rouleau par Cindy ! Voilà donc un exemple de monnaie alternative qui fera certainement des émules !

J’ai découvert par ailleurs que la petite Clara non seulement nous excite en jouant à l’étudiante avec sa mini-jupe écossaise et son petit chemisier blanc mais qu’elle est réellement étudiante !!! Et comme ses examens approchent (même s’ils sont repoussés à fin mai), elle est devenue très studieuse et m’a sollicité pour lui expliquer certaines notions essentielles (économie, commerce etc). Pour donner un peu de piment à l’exercice il a été décidé que je lui expliquerai cela en salon puis l’interrogerai sur les différentes notions sensées être acquises dans ce cadre. Et qu’à chaque mauvaise réponse elle aurait un gage : un coup de martinet. S’en sont suivies une demi-heure d’explications pédagogiques puis on a retiré la vitre et Clara s’est positionnée devant moi à quatre pattes, les fesses nues surélevées et tendues. J’étais muni du martinet qu’utilise Jun lors de ses numéros. Je ne sais pas si Clara a fait exprès au début mais j’ai dû tellement la corriger qu’après dix minutes d’interrogation ses fesses étaient lacérées, rouges et brûlantes. Au deuxième round c’était beaucoup mieux, elle méritait une récompense, et m’a alors demandé si je pouvais la soulager en lui passant de l’huile de coco. Enduire ses magnifiques fesses charnues m’a bien excité. Soucieuse de mon état Clara m’a alors demandé de m’allonger sur le long banc installé dans la zone « privée » et je ne peux malheureusement raconter la suite au regard du principe de précaution introductif à ce post. Je n’aimerais pas que de malheureuses petites étudiantes à couettes soient les victimes indirectes de mon récit. Mais je peux rassurer le lectorat en indiquant que nos visages sont bien restés à une distance minimale de un mètre de distance…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s