Catégories
Danseuse Show Girl Fictions érotiques Théâtre Show Girl

Fictions du Covid – un aprem avec Jun, Clara, Dita, Noémie

Au menu de cet après-midi Clara, Jun, Dita et une nouvelle, Noémie.

Clara, toujours aussi belle, avec ses jolis yeux marrons verts, sa longue chevelure noire bouclée en torsades, ses formes féminines – hanches et jolis seins ronds. Une chute de rein débouchant sur des fesses fermes et bombées à souhait qui donnent envie de les saisir à pleines mains pour commettre le pire dans un moment d’égarement… Sa jeunesse espiègle ajoute a son charme, elle aime jouer, faire plaisir et se faire plaisir…Elle est carrément exhib ! 

 Nous avons assisté à un excellent numéro dans lequel elle était vêtue en indienne, d’une tenue bleue claire et vaporeuse pareille à celle des danseuses des comédies musicales de Bollywood. Une coiffe avec pendentif lui serrait le front, tenant à l’arrière un long voile. Son petit haut bleu satiné laissait ses épaules et son ventre nu. Sa robe descendait du bas des hanches jusqu’aux chevilles habillées de bracelets. La tenue était chargée de bijoux et de pendentifs sonores comme des pièces d’or. Clara est venue à nous radieuse en dansant sur Karma Girls d’Indochine et a – encore – démontré son talent en matière chorégraphique ! Elle a même réussi a tenir vêtue durant un morceau musical et demi… Puis, debout adossée au poteau c’est son « haut » qui a valsé en premier laissant pointer ses jeunes seins. Elle était très excitée et demandeuse et a fait signe du doigt à l’assistance de venir et ses seins fermes ont été immédiatement saisis et agrippés par les plus rapides. Puis, la jupe retroussée sur l’avant Clara s’est caressée devant nous, a écarté les lèvres de son petit hérisson aux poils naissants, a demandé aux timides d’approcher plus près, de bien regarder, de la toucher, lui caresser les cuisses, le ventre, lui lécher les pieds (oui oui il y avait encore notre sympathique multirécidiviste agenouillé pour se délecter des osselets des délicieux orteils de Clara comme au restaurant Le Pied de Cochon non loin de la) … Clara comblée par tant d’attention s’est donnée du plaisir, de plus en plus rapidement, et, quand l’un d’entre nous (qu’elle semble bien apprécier) l’a attrapé fermement par les cheveux en lui demandant devant tout le monde si elle aimait se branler comme une jeune chienne, elle a gueulé « OUI…OUI… » et se contractant a plusieurs reprises s’est copieusement répandue devant nous !!! 

Indochine – Karma Girl Remix – https://www.youtube.com/watch?​​v=yufJrtEyL5I

Et puis… il faut que je raconte le duo entre Jun et Dita. Oh putain que c’était chaud les amis ! Ce qui est marrant avec la belle Dita, toute douce et sympathique c’est que souvent durant ses numéros sur scène elle semble un peu « ailleurs », le regard perdu. Et le moins qu’on puisse dire c’est que quand elle est en duo avec Jun ça ne peut pas arriver… Car la très dominatrice Jun ne laisse pas un moment de répit à son élève, sa servante, sa petite étudiante… Elle passe vite aux choses sérieuses. Et Dita se retrouve sur scène ou sur un des fauteuils les jambes écartées (parfois assise sur un heureux client) et assiste d’abord avec étonnement à la préparation de la cheffe Jun : caresse, langue, doigt, doigts vigoureusement fourrés dans sa jeune chatte. Je ne sais pas comment Jun fait mais ce qui est certain c’est qu’elle est sûre de sa technique, fait preuve d’une conviction inébranlable. Il faut imaginer au bout de deux à trois minutes le regard écarquillé de Dita, d’abord surprise, étonnée de ce qui lui arrive, se pencher en avant pour tenter de voir ce que Jun est en train de lui faire, comme découvrant son propre corps, son potentiel de plaisir, la vague qui monte comme une marée de vive eau puis la submerge toute entière. Sa tête se renverse d’abord par moments et ce sont des petit « oh », des « ah » puis des « aahhhhh » qui échappent, un gémissement, et enfin un râle rauque, guttural et continu qui inonde la salle tandis que Jun travaille méthodiquement, sans répit le jeune sexe de Dita… Vient le moment où le corps est pris de spasmes, les seins se soulèvent, on devine les longues contractions, et Maitresse Jun, le regard satisfait nous prend à témoin. Son savoir-faire es-jouissances féminines est encore démonté, elle a maintenant un sacré palmarès au Show Girl !!!
Gainsbourg – Love on the beat – https://www.youtube.com/watch? […] mp;index=4

Une nouvelle qui nous a dit s’appeler Noémie (je ne sais pas si c’était son pseudo définitif car elle faisait un essai), très belle jeune femme aux grands yeux marrons et aux cheveux châtains mi-longs avec un look d’étudiante. Un peu timide car c’était son premier jour ; elle s’est néanmoins totalement dévêtue, dévoilant un corps parfait, de jolies fesses duveteuses et des jeunes seins en forme de poire aux larges aréoles rosées. Elle s’est promenée dans les rangs de façon assez proche sans toutefois aller au contact. Et tout le monde (il n’y avait que des habitués) a bien respecté la distance. Il faut « laisser le temps au temps » en quelques sorte… Mais ce qui était marrant durant l’après-midi ça a été d’observer le visage de Noémie qui venait assister et se « former » en tant que spectatrice. Durant le duo Jun-Dita, elle avait les yeux carrément écarquillés, affichait une sidération du genre « mais comment c’est possible un truc pareil ? ». Elle semblait interloquée, prise dans un mélange d’appréhension et d’excitation, peut-être imaginant déjà le jour où Maitresse Jun lui ferait subir le même sort…
Eddy de Pretto – Fête de trop – https://www.youtube.com/watch?​​v=KnwQ1rIaQQg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s