Catégories
Auto-Fiction

Le fossé générationnel se creuse !

J’ai commencé à réaliser que le fossé générationnel entre les jeunes femmes et moi se creusait quand à l’occasion de voyages communs nous devions cohabiter quelques jours ensemble. Je finissais rapidement par craquer en demandant d’arrêter de zapper incessamment la télé, de l’éteindre avant de dormir, d’arrêter de consulter le smartphone la nuit, de bien vouloir fumer hors de la chambre, de ne pas exposer ses gros seins nus autour d’une piscine remplie d’ados et de mères de familles indignées tout en se murgeant la gueule à coup de cocktails alcoolisés…

Les demandes sexuelles de ces jeunes femmes étaient non moins curieuses : j’ai été sollicité pour les frapper violemment, victime non consentante de tentatives d’effractions anales, douché par de copieuses éjaculations féminines et toutes ces autres joyeusetés :
Tu aimerais que je te marche sur les couilles avec mes talons hauts ?
– Euh non pas du tout.
– Oh tu n’es pas marrant !
– Est-ce que tu peux manger avec tes couverts s’il te plait ?
– Oui Papa…

Bref, en dehors du fait que ces jeunes femmes sont absolument charmantes par ailleurs, que je les adore, le sentiment qui prédomine lors de ces rencontres du 3ème type est un mélange de sidération et d’amusement…

Car comment s’étonner que la Génération Z (personnes nées à partir de 97) – qu’on appelle aussi les Digital Natives, car biberonées par l’Internet et les Séries – se conforme d’une manière ou d’une autre à ce par quoi elles ont été éduquées : les codes du « porno trash » et ceux des « séries ».

Pour ma part, mon éducation s’est faite dans les pages de papier brillant et coloré des magazines Lui et Playboy avec leurs respectables playmates souriantes, déroulées sur trois pages dans une pause docilement statique. Leur usage était d’ailleurs rapidement limité par mes débordements, l’obsolescence de leurs chattes velues programmée par mes inévitables gîclures adolescentes.

Alors, comment s’étonner du spectacle suivant produit par deux jeunes femmes de la Génération Z qui dès l’âge de 10 ans ont du mâter en cours de récréation les pires pornos sur leurs smartphones, le gonzo et tout ces trucs, s’amusant à jouer à ça entre elles plutôt qu’à la poupée ?…

(Voir la suite, duo Clara-Dita)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s