Catégories
Danseuse Chochotte théâtre Chochotte

Kika (Théâtre Chochotte)

Une forme féminine – « forme » car une combinaison moulante recouvre intégralement le corps et le visage de la danseuse – ondule dans la salle du théâtre Chochotte. Les éclairages de la scène donnent à son costume un reflet verdâtre. Elle fait venir sur scène un spectateur, lui demande de s’allonger sur le dos. Elle va sur lui, s’ébat, semble se débattre dans un corps à corps érotique. La chrysalide voudrait quitter la peau qui l’empêche.. Son partenaire l’aide à s’en défaire et le visage d’une jolie brune aux cheveux courts émerge… Le corps entier harmonieux suit. J’apprends qu’elle se nomme Kika.

Puis. Kika est en duo avec Morgane. Deux danseuses très différentes. La Maitrise et le Jeu. C’est chaud. Humide parait-il. Connaissant Morgane on veut bien la croire. Ces danseuses ont manifestement du plaisir à passer ensemble. Plaisir partagé par les spectateurs !

Plus tard. La salle est dans le noir, Kika tient dans une main une boule lumineuse, comme un fanal dans une nuit noire. Dans l’autre une mallette. Elle porte un long manteau de cuir noir, des dessous et des lunettes noirs. Elle ouvre la mallette, en sort une petite lampe torche, me la confie : je devrai la suivre, éclairer les scènes. Dans la mallette il y a divers accessoires : loups pour bander les yeux, liens pour ligoter, fouet, pinces à sein… L’ambiance sépulcrale est particulière. Kika dirige. Vite et bien. Un client se retrouve attaché les yeux bandés contre la barre centrale, un autre est assis sur une chaise, sur scène. La musique est à propos : Cabaret Nocturne. Kika dévêt ses soumis, retire leur chemise de façon autoritaire, pose une pince à sein sur l’un d’eux, met l’autre à quatre pattes, le fouette. Le faisceau voyeur de mon projecteur tente de s’immiscer dans les interstices, se faufile entre les seins blancs de Kika et le torse velu d’un soumis, devine la chatte de la maîtresse, ses yeux verts… mon rayon passe sur le visages des clients, leurs yeux de lièvres pris au piège de la sidération nocturne.

Quand je songe à Kika ce sont les mots « créativité » et « maîtrise » qui me viennent. C’est une artiste : tout est original, non conventionnel, bien pensé. On devine un univers underground qui ne peut que susciter la curiosité, l’intérêt.

Une réponse sur « Kika (Théâtre Chochotte) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s