Catégories
Non classé

De la fin du forum Sexualité de Doctissimo et des alternatives proposées.

En mi-Juillet 2020 la communauté publiant régulièrement sur la section « Sexualité » du forum Doctissimo – dont le fil de discussion très consultée «Recherche Théâtres Erotiques à Paris » qui totalisait plus de 3 millions de vues en treize ans, mille vues régulières par jour et un historique de 430 pages de discussion – s’est abruptement fait signifier « d’aller se faire voir ailleurs ». La section « Sexualité » était fermée une semaine plus tard, uniquement consultable en lecture, et serait supprimée au 1er Septembre.

Comment expliquer que cette section de Doctissimo parlant de Sexe, de Libertinage et d’Erotisme ne soit soudainement plus la bienvenue alors que l’afflux de visiteurs et de « click » dû à cette section avait fait la notoriété de Doctissimo et la fortune de son fondateur le controversé Docteur Laurent Alexandre ? Pour avoir discuté en Message Privé avec les modérateurs de Doctissimo, je peux vous assurer qu’ils ont été aussi surpris que moi par cette décision relevant de « la nouvelle politique éditoriale » d’Unify, le Groupe rassemblant les activités numériques de TF1 dont sa filiale Doctissimo.

Il semble donc qu’Unify et le groupe TF1 participe au grand mouvement de « Cancel Culture », au même titre que tous les grands réseaux médias et sociaux actuels. Les exemples ne manquent pas : modération de plus en plus forte sur Twitter, Facebook, Instagram, suppression rapide des articles polémiques voire impossibilité de les publier, des caricatures (pensons à l’arrêt brutal des dessins satiriques du New-York Times » et des menaces qui pesant sur les dessinateurs et polémistes de tous poils tel Charlie Hebdo), ostracisation des humoristes ayant eu des propos « déplacés », scandales et procès médiatiques (encore récemment JK Rowling) pour une parole malheureuse ou une opinion ne plaisant pas aux minorités plaintives.

Car dorénavant toute discussion publique libre qui pourrait heurter les féministes, les LGBTQIAPK+ (la liste et sans fin…), les sensibilités religieuses, les descendants d’esclaves, de colonisés, de serfs d’avant la révolution française et que sais-je encore, est menacée.  La Cancel Culture est cette tendance généralisée à « effacer » tout ce qui pourrait gêner avant même de discuter, sous la vindicte non démocratique de tribunaux populistes et à sanctuariser ce que réclament les minorités victimaires de tout poils, à savoir des « Safe Space »,  des zones où la teneur des discussions seront toujours respectueuses de la sensibilité de leurs nombrils. (Attention : je ne dis pas que la défense d’un certain nombre de causes minoritaires n’est pas légitime, bien au contraire, non je dis qu’empêcher des points de vues contradictoires est illégitime. Le débat, surtout sur ce qui est « sensible », la controverse, la « disputatio » doivent exister).

C’est malheureusement oublier que la démocratie se nourrit de débats souvent houleux, du « droit à l’offense » comme le rappelait le philosophe Ruwen Ogien, de la dialectique ce moteur à deux temps qui ne peut fonctionner sans « opposition », et que la liberté d’expression permet avant tout, par le débat et l’expression d’opinions divergentes, de prévenir la violence physique.

C’est aussi oublier que le travail artistique se nourrit des marges de la société, de la dissonance, de nouvelles façons de percevoir et que si la « bien-pensance » faisait loi, ce ne serait pas seulement Lolita de Nabokov qui serait brûlé mais 99% de la bonne littérature. Cette nouvelle difficulté à dire et à écrire dans l’époque actuelle a été magistralement racontée par Bret Easton Ellis dans son dernier essai « White », ou par Seth Greenland dans son roman « Mécanique de la Chute ».

Il semble que dans un renouveau réactionnaire et puritain – souvenons de Facebook qui censurait déjà il y a quelques années la toile de Gustave Courbet « l’Origine du Monde » – les réseaux sociaux et médias suppriment aujourd’hui tout ce qui pourrait heurter la sensibilité des franges les plus conservatrices ou radicales de la société, le sexe devenant comme en d’autres époques une cible privilégiée.

Qu’à cela ne tienne, « nous », c’est à dire un groupe d’amis contributeurs du fil « Recherche Théâtre Erotique à Paris » de Doctissimo recréons et animons de nouveaux espaces de liberté. Je vous invite donc, en plus du Forum de Psychologies.com (sur lequel une partie de la communauté Docti a migré) dont la censure se balade sur nos têtes telle  une épée de Damoclès http://forum.psychologies.com/psychologiescom/libertinage/liste_sujet-1.htm et en plus de mon Blog ici présent, à nous rejoindre sur un nouvel espace plus libre et convivial créé par Jean-Batou et animé par les plus actifs forumeurs de Doctissimo bien connus tels  Dofasol, Andrews, Rek62, Le Général, Levanto etc. ainsi que votre humble serviteur.  

Venez nous rejoindre sur le serveur Discord à l’adresse suivante  https://discord.gg/dQjCmmF . Ce lieu se veut, tout en étant critique, respectueux des danseuses (voir la charte sur le site) et des théâtres érotiques. Il permettra des écrits plus libre que sur Psychologies.com que nous réserverons aux messages « bien léchés » et neutres.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s