Catégories
Non classé

Une excellente reprise au Chochotte !

La semaine dernière d’excellents numéros des danseuses, très participatifs !  Afin de pouvoir mieux raconter il me faut en préambule introduire un personnage important du théâtre, un client – grand habitué – que les danseuses font souvent participer à leurs numéros et qui dans « la Bonne et la Maitresse » joué par Gala et France (la nouvelle) avait été surnommé pour les besoins de la pièce « Roberto ». Ce jour récent au théâtre, Roberto était sur son trente et un, vêtu d’un superbe costume bleu marine et d’une chemise blanche, le cheveux ras l’oeil vif et le poil luisant, tout sourire assis au premier rang. 

Si je devais définir d’un mot Carmen, je dirais « gironde ». Une jolie jeune femme petit format avec tout ce qu’il faut là où il faut. La cambrure de ses reins et la projection de ses jeunes seins sont accentués par le port de talons hauts. Les numéros de Carmen sont surtout dansés sur des musiques hispanisantes, elle y excelle et, même aux moments où elle se « lâche » on distingue beaucoup de maitrise. Mais Carmen propose aussi des numéros de théâtre… Il faut la voir tout sourire en tenue de d’hôtesse de l’air – bleue claire avec la coiffe et tout – sa veste descendant jusqu’au haut des cuisses. Sans pantalon. Carmen indique avec professionnalisme (et la bande-son qui va bien) les consignes de sécurité d’avant le décollage. Dans la salle joyeusement animée ce jour, un autre client, le fameux Dominique – boute-en-train notoire au comique de répétition et aux jeux de mots éculés – indique que le pilote de l’avion est Roberto. C’est vrai que son costume fait l’affaire ! Tout le monde se marre, petite déstabilisation de l’actrice mais pas de trou d’air… L’avion décolle et, sur les airs de « Si tu vas à Rio » Carmen nous sert de boissons rafraichissantes (pas de cocktails alcoolisés encore 😉 ). Sympa ! D’autant qu’ensuite sur « Voyage Voyage » la chaleur monte d’un cran, l’hotesse passe dans les rangs pour vérifier que les ceintures sont bien attachées. Un mot encore : « charmante ».

La jolie blonde Chely a un corps de rêve ! Un rapport taille hanche certainement proche du nombre d’or : l’incarnation parfaite de la féminité ! Quand elle décide de vous séduire, elle vous sourit et vous harponne de son regard. Ne lâche plus et ferre sa proie : Elle a les yeux revolvers, le regard qui tue ! Elle danse souvent sur un registre orientaliste, qui lui va bien, et excelle sur Dalida. Je l’ai beaucoup aimé ce jour sur Clara Luciani – Grenade. Cette variation de registre lui allait parfaitement. Et j’ai assisté à un duo très très chaud où Chely et Gala se sont bien chauffées en « attrapant » un client manifestement ravi de subir les pires outrages attaché à la barre et sur le divan… 😉

France… Cocorico et vive la France ! En assistant aux tous premiers passages de cette danseuse j’ai pensé : « Ce n’est pas possible qu’elle ne vienne pas du monde du spectacle »… Immédiatement à l’aise, enjouée, ravie d’être là. Au physique, France est une jeune femme aux cheveux chatains, très fournis, rougeoyants sous les éclairages. Assez mince mais avec des formes, les plus beaux seins du théâtre selon @Jean-Batou et deux belles pommes dodues à croquer pour les fesses. Des sourcils très noirs, qu’on remarque de suite : du caractère… Elle propose surtout des numéros sur le registre music hall, y appose parfois ses paroles « à capella ». Elle chante d’une voix étonnamment juste. Parfaite. Comme sur celui-ci « My heart belong to daddy » de Marylin. Il semble que France compose aussi. Elle a écrit, parait-il, une des chansons sur lesquelles elle est passée. Bravo !

Une autre jeune femme très talentueuse au Chochotte : Camelia ! Charmant minois, tout sourire sous sa coupe afro; corps ambré et longiligne avec de magnifiques courbes. Les plus jolies fesses du théâtre selon @Jean-Batou (quel coquin celui-là !). Mais surtout une bonne énergie, diffusant chaleur et sympathie. Elle chante aussi très bien à capella, sur des registres variés dont Bohémienne de Notre Dame de Paris et le remix de Nicole Rochelle – J’ai deux amours – que j’adore. Comment ne pas adorer Camelia ? ;)…

Parfois des clients me déconcentrent quand je bosse : ils me relatent leurs visites…Un message sur Whattsapp par exemple : « Tu as vu Morgane ?!!! Putain c’est pas possible un cul et des formes pareils. Un truc de ouf. J’en peux plus…« . Réaction spontanée d’un connaisseur qui m’a incité à rapidement terminer mon travail et faire le déplacement pour constater de visu. Je dois dire que le confinement a bien réussi à notre « petite étudiante »… Morgane s’est révélée comme d’habitude, joueuse, généreuse et TRES participative… Avec, dans sa petite hote de mère Noel, plein de nouveaux numéros. Car Morgane adore la scène, se renouvelle sans cesse. Nombreux sont les clients qui la réclament, veulent la revoir danser, s’éclater nue avec son corps de ouf 😉 sur Blinding Lights.

Thaïs, la jolie brune, Thaïs II le Retour ! Toujours et encore d’excellents numéros, très travaillés, parmi les meilleurs du théâtre. Les bandes sons qu’elle enregistre l’accompagnent de façon très originale, ingénieuse, et disent beaucoup d’elle.  

J’ai apprécié ses passages en veste de jean bleu-délavé sur Gainsbourg. Elle joue de façon très érotique avec ses bas durant ce numéro. Se cocacolle un doigt durant les variations sur Marilou.

Petite digression si elle me lit : Je pense que Bashung aussi lui irait très bien. Genre Madame Rêve. Ce pourrait être très à propos… 

Le moment que j’ai préféré était son passage sur Lana Del Rey.  La musique et l’univers de cette chanteuse lui vont comme un gant. Avec ce « quelque chose » de classe et vintage qui la caractérise.  Je m’amuse du perfectionnisme de Thaïs qui, parfois lui joue des tours. Quand par exemple un tapis rebique, se met en travers du passage de l’artiste, qui d’un coup de pied rageur va le remettre en place. Car avec Thaïs tout doit se dérouler comme prévu. Etre réglé au cordeau. Et gare aux indésirables ! Du coup j’adore l’imprévu… 😉

Je suis ravi du retour de Thaïs : Une grande Chochotteuse qui a manifestement le théâtre dans la peau et va tout faire pour nous surprendre, enchanter les visiteurs de la Rue Saint André des Arts !

Gala. Dur d’écrire sur Gala ❤ . Est ce une sorte d’état amoureux qui me la fait voir depuis longtemps comme une « âme artiste » ? Elle est originale et entière. Plusieurs années de club de strip et de théâtres érotiques n’ont point altéré sa spontanéité naturelle, son plaisir à être sur scène. Elle compose des numéros très originaux, d’une diversité étonnante. Se renouvelle sans cesse. Gala varie les registres et nous surprend, comme Mimi m’avait surpris il y a bientôt 3 ans.

Ce jour elle a excellé dans des chansons au registre populaire (que je regrette de ne pas avoir notées – peut être du Gréco, je compléterai après enquête…).

Je vais surtout relater un moment inattendu où le fameux client « Roberto » ainsi qu’un autre Client « chanceux » ont été mis à contribution…

C’était durant un numéro sur la jalousie sur la musique Jealous de Rod Steward  . Roberto était le chéri de Gala. Elle s’approche de lui, le câline, et soudainement lui vole son téléphone. Le consulte évidemment ! Découvre que Roberto la trompe… Gala jette de rage le téléphone à terre, la coque voltige – moment de panique j’ai cru que c’était le véritable téléphone de Roberto ! Et puis elle fait une crise de jalousie. Fini enfin par se consoler et se venger en choisissant dans l’assistance un spectateur qu’elle entraine vers le divan… Et là… oh non ! C’est pas possible ! Moi qui croyait que Gala était quelqu’un de sage sur scène !!! Gala nue le chauffe. Le client est sous le charme, comment faire autrement ? Heureusement il a gardé son pantalon quand Gala le  « baise » littéralement. Dans toutes les positions. Quelle experte, on s’y croirait ! Et là où c’est marrant, c’est que le type, probablement excité, est complétement désinhibé. En simulant une levrette (arghhh c’est pas possible une croupe pareille… on a vraiment des envies de repeuplement de la planète…) il lui tire les cheveux et pour un peu lui claquerait les fesses devant ce pauvre « Roberto » effondré qui, la mine piteuse, assiste aux effusions torrides de son ex fiancée. Et regrette amèrement ses infidélités !

Autre musiques de Gala :

Bref, une excellente reprise post-confinement au Chochotte avec des danseuses ravissantes et séduisantes. Et un accueil toujours aussi chaleureux de la pétulante Cindy et de la discrète (et charmante) Salomé. Il me tarde de revenir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s