Catégories
Non classé

Duo Jun-Dona

Je n’avais jamais assisté à un duo Jun Dona au Sweet Paradise. Vu la réputation de Madame Jun, je m’attendais évidemment à un moment chaud…

La charmante petite brune Dona vient dans la salle vêtue d’une simple nuisette, se couche. La fée « Minette » – Jun – espiègle et habillée d’ailes blanches, trouble le sommeil de la belle endormie, la réveille. Surprise. Puis l’asperge d’une poudre, lui jette un sort. Submergée par la chaleur, en chaleur, la jeune Dona se déshabille, dévoile son splendide corps nu. La fée « Minette » désireuse de partager les émois de la jeune fille prend aussi de la poudre…

Je passe quelques détails…

Dona est totalement nue allongée sur deux hommes installés au dernier rang. Les deux élégants, l’un en costume, l’autre pull et pantalon blanc impeccables. Comme durant les moments de fraternité que les anciens ont connus au Show Girl, Jun propose à l’assemblée de se lever, de venir communier autour du corps offert de Dona. « Ceci est mon corps« . Jun la caresse, ses doigts s’aventurent, d’abord un, profondément, le deuxième semble-t-il a du mal à se frayer un chemin.

Jun quitte un moment sa partenaire pour chercher quelque adjuvant… Je dois confesser que durant ce court moment de battement, la vue de la jeune Dona allongée sur ces deux hommes sympathiques et complices, totalement nue, offerte, ses jeunes seins aréolés de foncé, ses tétons saillants d’excitation, sa peau hâlée, le périnée d’où frisotte la toison, noire dans sa partie inférieure, d’où saillent deux pétales de roses, les flexueuses froissures de ses grandes lèvres, ce bouton fièvreux à la commissure, la contemplation de ce pur objet de désir produit en moi un sentiment jusqu’alors inconnu : l’expérience du Beau.

Je suis trop sensible je sais…

Jun revient avec un pot de vaseline. Elle plonge sa main, son poing dedans. On ne devrait jamais faire confiance à quelqu’un qui a été une bonne élève en CAP cuisine. Mes rêves se désagrègent en pensant à la dinde de Noel de Mister Beans… Mais non, tout glisse pour le mieux, avec vigueur et sans excès, l’honneur est sauf. Cependant le visage de la petite Dona est rouge, empourpré, son corps luisant de sueur. Elle halète de plaisir.

Putain ça me fait bander d’écrire ces conneries…

Dona se relève. Et là surprise ! Le superbe pantalon à la blancheur immaculée de notre ami spectateur est trempé ! Plus qu’une carte de France, c’est un continent, genre Russie incluant la Sibérie avec dégel du permafrost ! Elle s’est vraiment bien lâchée la petite !!! Tout le monde se marre, les filles évidemment, un peu moins notre « ami » qui se demande comment il pourra expliquer ce soir le fâcheux incident. .

Le numéro n’est pas terminé. La fée Minette retourne la fée Mouillette et lui écrit au bas du dos à l’aide d’un tube de rouge à lèvres sombre : « PETITE SALOPE ». Direction l’alcôve au fond de la salle pour une punition où l’incontinente Dona, debout jambes écartées, cambrée, présente ses fesses dodues à sa Maitresse qui fouet en main la corrige. On sent la maitrise… Les lanières frappent la croupe rebondie, l’entre cuisse, la motte velue, sa petite taupe mouillée. La sueur et les coups de fouet font couler comme un rimmel l’inscription ignominieuse sur les reins et les fesses de la jeune Dona. Autant souillée par les mauvais traitements de Jun que par son propre plaisir.

Moment de rigolade autour d’un verre plus tard avec une bonne partie de l’assistance, ravie par l’inhabituelle hygrométrie de ce numéro; qui pour sûr restera dans les annales. Et bravo à ce duo de compétition, bravo à Jun et à Dona !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s