Catégories
Théâtre Sweet Paradise

Lucy (SP)

Dans une société avide de spectacle on feint de croire que les œuvres servent de pur divertissement. Alexandre Gefen dans son excellent ouvrage « la littérature est une affaire politique » montre que non, ce n’est pas souvent le cas, nombre d’œuvres revêtent un caractère politique, plus ou moins discret. Certaines forcent le trait comme l’excellente  palme d’or de Ruben Ostlund – sans filtre – qui vomit autant les inégalités sociales que leurs tentatives de résolution (s’attirant au passage les foudres de la gauche universaliste et morale). Ce petit préambule pour parler de Lucy, très belle jeune femme blonde cheveux longs, élancée, à l’accent germanique. Selon moi, tout ce qu’elle fait revêt un caractère politique : ses spectacles, thématiques, paroles de chansons, la pilosité de son corps même, dont elle joue comme un étendard dans d’excellents numéros questionnant le genre…  Ses thèmes de prédilection sont la prostitution, le féminisme et les « causes minoritaires ». Évidemment, l’effet de sidération est parfois grand pour l’horrible masculiniste blanc hétérosexuel chef d’entreprise cisgenré nourri au barbecue et boomer que je suis, mais force est de constater que Lucy nourrit de belle manière – très esthétique – ma perplexité devant ces causes et qu’elle a su faire bouger « mes lignes » en suscitant ma curiosité. J’avais dit dans un autre texte qu’autant l’érotisme du Chochotte me semblait conforme aux attendus « historiques » de cet art, celui du « Sweet Paradise » progressiste pouvait parfois surprendre, qu’il savait « prendre des risques » par la diversité des corps et personnalités qu’il mettait en scène. Point trop n’en faut, mais je suis ravi par cette diversité si le talent, comme ici, est au rendez-vous.  Je termine par le grand moment d’enchantement que je vis à chaque fois que Lucy chante « à cappella ». J’adore sa voix un peu grave, le ton si juste qu’elle sait prendre sur  – Looking for freedom – . Elle chante merveilleusement la liberté,  sa liberté, celles des causes qui lui sont chères, Bravo !

Une réponse sur « Lucy (SP) »

[…] Lilith –  L’un des ovnis du théâtre. Des numéros décalés, inclassables, où se mêlent performance, poésie et magie. https://maddog.cafe/2022/02/24/lilith-sweet-paradise/Lucy – Jolie blonde très originale qui lors de ses numéros, souvent poétiques, peint mieux que quiconque la liberté des corps, des genres ou de la putain. Je cite Rek62 : « Gros coup de coeur pour cette jeune femme a la silhouette magnifique et à l’enthousiasme qui fait plaisir à voir. Son numéro sur  »i’m singing in the rain » nous a entraîné dans un tourbillon effréné ». J’ai été pareillement bluffé lors d’un numéro où Lucy a chanté « à cappella ». Ses qualités vocales, son timbre de voix, grave et juste, parfaitement accordé aux paroles de Freedom ont été un moment magique, rare, comme j’en cherche dans ces lieux de perdition. https://maddog.cafe/2022/10/13/lucy-sp/ […]

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s