Catégories
Théâtre Sweet Paradise

Gwenaëlle

Ceux qui sont déjà venus au Sweet Paradise, connaissent l’incontournable figure des lieux, la ravissante Gwenaëlle. Cette jolie jeune femme blonde gère l’accueil du théâtre, les entrées, la caisse, la paie, les passages des danseuses, les boudoirs (salons privés) dont elle est la « gardienne du temps » avec ses sabliers. Gwenaëlle a sur tout un œil efficace et bienveillant. Les clients l’adorent et, lorsque vient l’envie de boire un verre au bar, tous apprécient son humour et sa compagnie.  

Je connais Gwenaëlle depuis 2015, l’année durant laquelle elle a tenu la caisse du théâtre Chochotte après avoir répondu à une annonce Pôle-Emploi. De son passage dans les lieux elle me dit avoir gardé un excellent souvenir, avoir beaucoup appris du métier, de sa patronne Mademoiselle Anaïs dont elle a apprécié la rigueur et qu’elle qualifie d’artiste, autant pour son talent de costumière et de décoratrice que pour son tempérament.  Quand Gwenaëlle venait travailler Rue Saint-André des Arts, elle avait l’impression de quitter le monde moderne et gris pour un voyage dans le temps. L’esthétique kitsch et raffinée du Chochotte lui évoquait celle d’une « maison de plaisir » façon XIXème siècle, elle en adorait l’ambiance feutrée, le rouge chaleureux et les secrets d’alcoves.

Le passage de Gwenaëlle au Chochotte ne devait rien au hasard. La belle blonde était très tôt fascinée par la vision de spectacles de cabaret vus à la télé. A vingt ans, elle était modèle pour des revues de charme, appréciait la lingerie qui met en valeur le corps des femmes, la séduction. Un peu plus tard elle rejoignait une troupe de cabaret, érotique et burlesque, se produisant pour divers publics – comités d’entreprises, Rotary, petits théâtres parisiens… Gwenaëlle adorait cette ambiance de troupe, les costumes, l’art de l’effeuillage et de la séduction.  

Après son départ du théâtre Chochotte en 2016 pour raisons de santé, Gwenaëlle a travaillé pour une société gérant des rencontres en ligne et animant un service de « téléphone rose ». Il faut l’entendre « jouer » des dialogues téléphonés, alternant voix d’homme et la sienne, suave et un brin vicieuse pour répondre aux fantasmes. Du grand art, excitant et absolument tordant !

Quand en 2020, Arthur Vernon (fondateur du Sweet Paradise) a contacté Gwenaëlle qu’il connaissait depuis « l’époque Chochotte » pour lui parler de son projet de création de théâtre érotique parisien, et de son besoin de quelqu’un de confiance pour la gestion du théâtre au quotidien, elle a immédiatement accepté. Aujourd’hui, Gwenaëlle est ravie de ce choix, d’avoir été présente lors de la création du lieu, de le voir évoluer, de participer à son développement.

Sachez par ailleurs que la charmante Gwenaëlle « adore » sincèrement les hommes, leur contact, et ne dira certainement pas non à une proposition de « salon privé » en tête à tête. J’ajoute en souriant « la coquine »…


Et une annonce pour terminer : MARDI 18 Octobre c’est l’anniversaire de Gwenaëlle ! Ce sera l’occasion de le fêter au Sweet Paradise (vers 17h00) en compagnie des clients et des danseuses qui apprécient son charme et sa gentillesse.

4 réponses sur « Gwenaëlle »

La plus belle qui nous reçoit à chaque fois au sweet paradise, avec sa sublime et magnifique gentillesse et elle fait des magnifiques shows, c’est tellement agréable et magnifique à voir

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s