Catégories
Danseuses Mes Conseils

7 raisons pour lesquelles il ne fait pas bon être Star de théâtre érotique (et souvent ailleurs…)

L’histoire (très) récente nous le prouve une fois de plus, d’aucuns diront que c’était prévisible et que la roue tourne. Je ne m’étendrai pas sur la dernière star en partance de notre théâtre d’autant que je ne l’ai jamais fait, mais je regretterai de n’avoir pu la voir une dernière fois.

Je commenterai juste dans ce post le « statut » à priori enviable de Star de Théâtre Erotique, mais selon moi forcément voué au tragique (du moins dans le cadre du théâtre) , à la désintégration naturelle vers le Trou Noir et vers l’Entropie (on ne lutte pas contre la deuxième loi de la thermodynamique 😉 ) …

  1. Être une star nécessite de gros efforts. D’abord pour accéder au pinacle, ensuite pour s’y maintenir. De plus il faudra rapidement « doubler » les heures pour maximiser le chiffre d’affaire de La Maison. Quelques mois à ce rythme et hors dopage d’athlète olympique, l’épuisement physique et nerveux guette avec certitude…
  2. Être une star conduit souvent à oublier la raison première pour laquelle on était venu travailler là. Financer Mes si chères études, un projet, une intermittence. Mais la Fin se perd souvent dans l’abondance de Moyens. La Fin mise en suspens, abandonnée, les moyens devenus faim.   
  3.  Être une star expose à l’envie, à la jalousie; pas seulement de la part des danseuse et c’est une surprise. Mais malheureusement une constante de ce Féminin.
  4. Être une star expose au désir des Clients, à la sur sollicitation et à la Tentation. Mais le pire danger réside dans les éloges, leur attente, le gonflement de l’égo. Comme dans la fable de la grenouille et du bœuf, de jeunes batracien.ne.s surexposées finissent par exploser sous les compliments publiques (et parfois imploser de leur manque).
  5. Être une star donne l’illusion d’avoir du pouvoir sur le cours des choses, sur la vie de l’Entreprise. Mais la Dame aux Clefs ne manquera pas de montrer qui le possède réellement. L’épée tombera par surprise, sous un prétexte anodin et dans une jouissance dominatrice qui n’aura pas à justifier.
  6. Tel un caïd des Loges, la star a un gang, des complices parmi les anciennes. Elles protègent leur territoire. Ne se privent pas de le faire remarquer. Mais quand de petites nouvelles dont la venue ne doit rien au hasard surviennent, les couteaux sont vite aiguisés. Et un accident est si vite arrivé !
  7. Le Pouvoir est aussi un Art du Jardinage. Dans certaines pépinières les jardiniers pensent que l’étêtage des cimes (surtout quand un groupe de cimes obscurcit par son ombre le sous-bois) est absolument nécessaire pour laisser passer la lumière et faire grandir les jeunes pousses…

Et quelques mots en guise d’au revoir à ma meilleure ennemie : Tu vas vraiment me manquer, non plus par ta présence que j’évitais plus que par jeu, mais par ton absence devenue soudainement trop présente… J’ai peur de m’ennuyer 😉

Bonne chance donc T… SB… » et à tous les masques que tu as su mettre pour te protéger. Bravo pour ton passage au Chochotte, ton engagement – je n’ai jamais entendu une danseuse défendre à ce point son employeur, mettre autant de soi pour la « cause » -, bravo pour ton professionnalisme rare, ton travail et surtout ton talent !

Peut-être nous recroiserons nous au détour d’une boucle du labyrinthe, je le souhaite. Mais cette fois-ci faisons un petit effort s’il te plait…

« Je rêve d’ouvrir la porte de ta prison chérie et de te voir retrouver le jour et sa Lumière.
Et lux in tenebris lucet. »