Catégories
Divers Message d'Information

Rejoignez nous sur le serveur Discord

Reproduction de message de @Jean-Batou (posté sur Psychologies.com puis effacé par la modération) invitant à poursuivre la discussion « Recherche Théâtres Erotiques à Paris » sur le serveur Discord https://discord.gg/dQjCmmF.

« Cher ami.e.s, Comme vous le savez, nous avons été contraint d’organiser un départ précipité du forum de Doctissimo car la sexualité n’est plus en odeur de sainteté chez eux. Nous voici donc arrivés sur le forum psychologies et manière assez brusque autant pour nous que pour l’équipe de modération du forum qui ne s’attendait certes pas à voir arriver toute une congrégation d’habitués aimant discuter d’érotisme et de sexualité. Ceci menant à cela, nous avons constaté des suppressions de certains nos messages voir des suppressions de compte. Bref ! Ne jetons pas la pierre à psychologies, c’est déjà sympa qu’ils nous acceptent. Cependant, dans un esprit de conciliation mais sans pour autant vouloir faire le deuil de notre liberté de ton, je me suis concerté avec quelques uns des membres les plus actifs de notre communauté et nous avons validé la possibilité de créer un serveur Discord qui nous soit dédié. Qu’est-ce qu’un serveur Discord et d’ailleurs qu’est-ce que Discord ? Discord est une plateforme communautaire à la base créé par la communauté gaming pour la communauté gaming afin de pouvoir se retrouver et échanger sur leur passion commune que ce soit par discussion chat ou par salon de discussion voix voir visioconférence. Entre temps, la plateforme prenant de plus en plus son essor s’est retrouvé être le support d’échange de nombreuses autres communautés (dont des communautés NSFW parlant de sexualité). Alors avant que vous vous mettiez à bailler, je vous explique le but de ma bafouille qui suit. Pour accéder à Discord, il faut créer un compte et cela va soulever ne nombreuses questions de nos lecteurs (et lectrices) pour lesquel.le.s la notion d’anonymat est très importante. La dite bafouille a pour but de dédramatiser ces inquiétudes. Concrètement comment ça se passe ? Discord est une plateforme permettant de créer de petits serveurs d’échange de communautés. Discord ne fournit que la plateforme et n’administre pas les dits serveurs. Ce sont des utilisateurs volontaires qui les administres et les animent. Cependant, quand vous créez un compte sur Discord, vous créez un compte pour la plateforme et non pour le serveur. Vos informations personnelles ne concerneront que Discord et vous même. L’administrateur d’un serveur Discord ne verra donc pas plus d’informations vous concernant qu’un utilisateur lambda. Ces informations se limitent donc à votre Pseudonyme, votre signature et les potentiels serveurs Discord et amis que vous pouvez avoir en commun. C’est tout. Et pour les plus timides, vous pouvez apparaître dans un statut invisible ne vous affichant pas dans la liste des utilisateurs en ligne.

Donc voilà, avec l’aide aimable de ce cercle restreint de membres, j’ai travaillé à la mise en place d’un tel serveur et nous le considérons à présent fin prêt à vous accueillir si vous le voulez bien. Nous n’abandonnons pas pour autant la discussion de psychologies car Discord souffre tout de même d’un défaut : le manque de visibilité quand on cherche à se faire connaître. Cependant, pour le bien de tous, nous vous invitons chaleureusement à venir passer faire un coucou sur le serveur voir comment ça se présente et ainsi pouvoir discuter plus librement dessus tout en contribuant à la tranquillité de l’équipe modération de psychologies.

Si l’aventure vous intéresse voici le lien d’invitation du serveur https://discord.gg/dQjCmmF« 

Catégories
Divers Message d'Information

De la fin du forum Sexualité de Doctissimo et des alternatives proposées.

En mi-Juillet 2020 la communauté publiant régulièrement sur la section « Sexualité » du forum Doctissimo – dont le fil de discussion très consulté «Recherche Théâtres Erotiques à Paris » totalisant plus de 3 millions de vues en treize ans, mille vues régulières par jour et un historique de 430 pages de discussion – s’est abruptement fait signifier « d’aller se faire voir ailleurs ». La section « Sexualité » était fermée une semaine plus tard, uniquement consultable en lecture, et était définitivement supprimée au 1er Septembre.

Comment expliquer que cette section de Doctissimo parlant de Sexe, de Libertinage et d’Erotisme ne soit soudainement plus la bienvenue alors que l’afflux de visiteurs et de « clics » dû à cette section avait fait la notoriété de Doctissimo et la fortune de son fondateur le controversé Docteur Laurent Alexandre ? Pour avoir discuté en Message Privé avec les modérateurs de Doctissimo, je peux vous assurer qu’ils ont été aussi surpris que moi par cette décision relevant de « la nouvelle politique éditoriale » d’Unify, le Groupe rassemblant les activités numériques de TF1 dont sa filiale Doctissimo.

Il semble donc qu’Unify et le groupe TF1 participe aux grandx mouvementx de « Cancel Culture » et de « Woke », au même titre que tous les grands réseaux médias et sociaux actuels. Les exemples ne manquent pas : modération de plus en plus forte sur Twitter, Facebook, Instagram, suppression rapide des articles polémiques voire impossibilité de les publier, élimination des caricatures (pensons à l’arrêt brutal des dessins satiriques du New-York Times » et des menaces qui pèsent sur les dessinateurs et polémistes de tous poils tel Charlie Hebdo), ostracisation des humoristes ayant eu des propos « déplacés », scandales et procès médiatiques (encore récemment JK Rowling) pour une parole malheureuse ou une opinion ne plaisant pas aux minorités plaintives.

Car dorénavant toute discussion publique libre qui pourrait heurter les féministes, les LGBTQIAPK+ (la liste et sans fin…), les sensibilités religieuses, les descendants d’esclaves, de colonisés, de serfs d’avant la révolution française et que sais-je encore, est menacée.  La Cancel Culture est cette tendance généralisée à « effacer » tout ce qui pourrait gêner avant même de discuter, sous la vindicte non démocratique de tribunaux populistes et à sanctuariser ce que réclament les minorités victimaires de tous poils, à savoir des « Safe Space »,  des zones où la teneur des discussions sera toujours respectueuse de la sensibilité de chaque nombril. (Attention : je ne dis pas que la défense d’un certain nombre de causes minoritaires n’est pas légitime, bien au contraire, non je dis qu’empêcher des points de vues contradictoires est illégitime. Le débat, surtout sur ce qui est « sensible », la controverse, la « disputatio » doivent exister).

C’est malheureusement oublier que la démocratie se nourrit de débats souvent houleux, du « droit à l’offense » comme le rappelait le philosophe Ruwen Ogien, de la dialectique ce moteur à deux temps qui ne peut fonctionner que par « opposition », et que la liberté d’expression permet avant tout, grâce au débat et à l’expression d’opinions divergentes, de prévenir la violence physique.

Museler ou aseptiser la liberté d’expression c’est oublier que le travail artistique se nourrit des marges de la société, de la dissonance, de nouvelles façons de percevoir et que si la « bien-pensance » faisait loi, ce ne serait pas seulement Lolita de Nabokov qui serait brûlé mais 99% de la bonne littérature. Cette nouvelle difficulté à dire et à écrire dans l’époque actuelle a été magistralement racontée par Bret Easton Ellis dans son dernier essai « White », ou par Seth Greenland dans son roman « Mécanique de la Chute ».

Il semble que dans un renouveau réactionnaire et puritain – souvenons de Facebook qui censurait déjà il y a quelques années la toile de Gustave Courbet « l’Origine du Monde » – les réseaux sociaux et médias suppriment aujourd’hui tout ce qui pourrait heurter la sensibilité des franges les plus conservatrices, radicales et maintenant « sensibles » de la société, le sexe devenant comme en d’autres époques cible privilégiée.

Qu’à cela ne tienne, « nous », c’est à dire un groupe d’amis contributeurs réguliers du fil « Recherche Théâtre Erotique à Paris » de Doctissimo recréons et animons de nouveaux espaces de liberté. Je vous invite donc, en plus de mon Blog ici présent, à nous rejoindre sur un nouvel espace plus libre et convivial créé par Jean-Batou et animé par les plus actifs forumeurs de Doctissimo bien connus tels  Dofasol, Andrews, Rek62, Le Général, Cream120 etc. ainsi que votre humble serviteur.  

Venez nous rejoindre sur le serveur Discord à l’adresse suivante  https://discord.gg/dQjCmmF . Ce lieu se veut, tout en étant critique, respectueux des danseuses (voir la charte sur le site) et des théâtres érotiques, un espace de liberté indépendant des médias, de l’argent, lieu uniquement régit par le goût de l’échange, la passion partagée pour l’érotisme et nos théâtres coquins qu’il faut absolument préserver car ils savent originalement marier Art, Sexe et Désir.